ADV-DET -Le détecteur Virgo avancé : contrôle, étude des bruits de mesure et de la qualité des données pour améliorer sa sensibilité

Le détecteur Virgo Avancé (AdV) est un détecteur d’ondes gravitationnelles installé à Cascina – en Italie, près de Pise – sur le site de l’European Gravitation Observatory (EGO). AdV est un détecteur dit « de seconde génération » qui est le résultat d’un programme d’amélioration du détecteur Virgo sur cinq années et dont l’objectif est de gagner un facteur dix sur la sensibilité.

Après plusieurs mois de démarrage et de rodage, AdV a commencé à prendre des données le 1er août 2017. Le 27 septembre 2017, les expériences Virgo et LIGO ont annoncé la détection d’un signal d’ondes gravitationnelles enregistré le l4 août vers midi. C’est la quatrième découverte LIGO-Virgo rendue publique et le premier signal enregistré également par AdV.

Au cours des prochaines années, AdV alternera phases de prise de données et de commissioning, avec pour but d’atteindre à terme sa sensibilité nominale.
La présente proposition de thèse s’insère naturellement dans ce calendrier avec trois axes majeurs :
• L’acquisition du contrôle de l’instrument (pour l’amener à son point de fonctionnement) et son contrôle proprement dit (pour maintenir ce point de fonctionnement). Des méthodes de contrôle innovantes seront mises en oeuvre dans les prochaines années.
• La caractérisation du détecteur, en particulier l’étude des bruits de mesure pour découvrir la source des bruits instrumentaux qui dominent la sensibilité d’AdV et trouver ensuite comment les faire disparaître, ou au moins réduire leurs impacts sur les analyses.
• Des études sur la qualité des données, pour maximiser la fraction des données enregistrées utile pour les analyses de physique.

JPEG - 16.6 ko

Interféromètre VIRGO - Crédits : CNRS/INFN