GRAMI - Gaz RAres dans les MIcrométéorites : implications pour la distribution et l’origine des grains présolaires dans le système solaire

L’objectif du post-­doc de deux ans est double. Le premier axe est l’utilisation des micrométéorites comme des analogues des premières poussières du système solaire en termes d’irradiation par le vent solaire, en utilisant les mesures des gaz rares légers comme traceurs de ces processus d’irradiation (He, Ne, Ar). En effet, les micrométéorites montrent des temps d’exposition au vent solaire qui présentent un intérêt pour les identifier aux premières poussières du disque d’accrétion, poussières que l’on retrouvera dans les corps parents des planètes telluriques.
Dans une seconde phase du projet, les protocoles analytiques développés pour la mesure des gaz rares légers dans les micrométéorites seront adaptés à la mesure du Kr et du Xe primordiaux dans des micrométéorites d’origine cométaire (UCAMMs). Les compositions isotopiques de ces deux gaz seront mesurées pour contraindre les origines nucléosynthétiques des grains et leur distribution dans le système solaire, afin de discuter de l’origine des éléments volatils sur les planètes telluriques et de mieux contraindre la formation planétaire.

JPEG - 107.1 ko

Crédits CNRS